Accueil / Frédéric Tomas / Quel hémi-visage montrez-vous ? Le droit ou le gauche ?

Quel hémi-visage montrez-vous ? Le droit ou le gauche ?

Au delà des expressions faciales, la manière dont notre visage est tourné est tout aussi important à observer. Lorsque votre interlocuteur vous regarde de face vous observerez que son visage n’est jamais droit, une partie de son visage est toujours plus visible que l’autre. L’orientation du visage a-t-elle un véritable sens ? 



Il est bien connu que notre visage est l’une des clés quant à l’expression de nos sentiments. Cette partie du corps a été l’un des sujets d’étude de Charles Darwin, qui remarqua l’asymétrie émotionnelle de celle-ci. Il semblerait que nous soyons plus à même d’exprimer nos émotions du côté gauche de notre corps que du côté droit.Ces affirmations ont été confirmées scientifiquement, et induisent un impact sur ce que l’on appelle, en neurosciences, le principe de controlatéralité. Pour faire bref, l’hémisphère gauche contrôle la partie droite du corps, et vice versa. Il semblerait donc que notre hémi-visage gauche soit plus expressif que le droit. Mais cette tendance serait-elle en accord avec notre personnalité, notre train de vie ? C’est ce que l’équipe d’Owen Churches a cherché à savoir.

D’abord, lorsqu’une personne vous regarde de face, son visage n’est jamais réellement centré. Le visage de votre interlocuteur est toujours un peu plus tourné à droite ou à gauche, exposant davantage un hémi-visage. C’est cette orientation qui est l’objet de cette étude. Par exemple sur la photo de gauche ci-dessous la partie droite du visage est davantage visible que la partie gauche :
 
Prenant en compte cette asymétrie émotionnelle, les auteurs ont cherché à savoir si le corps professoral universitaire de diverses régions aurait la partie gauche ou droite du visage plus visible que l’autre. Leur hypothèse consiste à vérifier si les académiciens du monde des sciences montrent plus leur côté droit que le corps professoral du domaine des arts, qui tendraient plus volontiers la joue gauche. Sur un échantillon de 5829 photos trouvées en ligne, l’équipe a constaté que les professeurs en sciences (ingénierie, chimie et mathématiques inclues) avaient en effet une plus grande tendance à montrer le côté de droit de leur visage, là où des professeurs d’anglais, par exemple, montraient davantage l’hémi-visage gauche.

Les résultats sont plus mitigés pour certaines disciplines comme la psychologie ou les Beaux Arts. Il a également été constaté que l’hypothèse ne se vérifiait pas pour les professeurs de psychologie. Alors que le monde dans lequel nous vivons leur donne une dimension entièrement scientifique, le corps professoral de cette faculté aura plutôt tendance à mettre en évidence son côté gauche. L’explication avancée par Owen Churches est la suivante : les professeurs (PhD) en psychologie sont généralement issus d’une époque où leur discipline était considérée comme plus proche des arts que des sciences. Il serait donc intéressant de comparer les orientations faciales des nouveaux docteurs en psychologie avec celles des anciens, et de voir si la tendance gauche-droite se vérifie.
Les résultats ont également montré que le fait d’être un homme ou une femme influencerait la manière dont les personnes orientent leur visage. Il a été ainsi observé que les femmes exposeraient davantage la partie gauche de leur visage tandis que les hommes montreraient de préférence la partie droite de leur visage. Ces premiers résultats restent encore à être approfondi.
 
Cette étude apporte beaucoup de réponses quant aux hémi-visages émotionnels, mais soulève également un bon nombre de questions. De plus amples recherches sur l’orientation du visage restent à être accomplies. Il en va de même pour deux autres facteurs : le sexe et le photographe. Tout comme la question de l’usage d’un photographe professionnel, donc le travail consisterait à montrer une face plus stricte, ou du moins plus sérieuse, de la discipline représentée. Espérons que la recherche puisse se poursuivre et lever encore un pan du voile qui couvre ces zones d’ombre !
 
 
 

Publié par Frédéric Tomas

Référence : 
  • The Expression of the Emotions in Man and Animals. CreateSpace Independent Publishing Platform, 2012. Print.
  • Churches O, Callahan R, Michalski D, Brewer N, Turner E, et al. (2012) How Academics Face the World: A Study of 5829 Homepage Pictures. PLoS ONE 7(7): e38940. 
Suivez-nous :
 

À propos Frédéric Tomas

Frédéric Tomas est linguiste, et doctorant en psychologie. Sa spécialité concerne l'analyse du discours dans le but d'en dégager des informations psychologiques. Au-delà de ces études universitaires, Frédéric est également certifié détecteur en Micro-Expressions Faciales (METT) et Expressions Faciales Subtiles (SETT).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*