Accueil / Dans les médias / Arrêt sur image / Jean Dujardin, l’artiste des sourcils

Jean Dujardin, l’artiste des sourcils

Être acteur nécessite d’avoir une communication non verbale claire, dans laquelle les sentiments, les émotions et les pensées sont facilement identifiable par les spectateurs. C’est sans doute une compétence importante et nécessaire pour les acteurs. Cette compétence doit être d’autant plus importante dans un film muet, comme “The artist”, dans lequel tout passe par le langage du corps des acteurs. Que pouvons nous alors dire de la communication non verbale de Jean Dujardin?
Jean Dujardin est un acteur français, entre autre, révélé à la télévision par “Un gars, une fille”. Il s’est ensuite tourné vers le cinéma, en incarnant notamment un drôle d’agent secret, parodie de la saga James Bond, dans “OSS 117”. Dans “The Artist”, film muet en noir et blanc, Jean Dujardin incarne “George Valentin” un acteur vedette des films muets, qui se retrouve du jour au lendemain mis à l’écart à cause de l’apparition du son. C’est alors la descente aux enfers pour George Valentin… Jean Dujardin remporte le Golden globes et l’Oscar du meilleur acteur pour sa performance lors de ce film.
Le format muet du film pousse les acteurs a être foncièrement expressif, a avoir des attitudes et des comportements non verbaux clairs et facilement identifiables pour les spectateurs. Jean Dujardin fait sans aucun doute parti de ces acteurs capables de complètement contrôler leur visage et leurs attitudes non verbales. Tout comme Jim Carrey qui lui aussi est capable de faire des prouesses techniques et musculaires avec son visage en effectuant diverses mimiques.
Le contrôle que nous avons sur notre visage dépend en partie des muscles que nous voulons solliciter. En effet, certaines expressions faciales font appel a des muscles fiables, c’est à dire des muscles qui sont difficilement contrôlables pour les personnes. Certains acteurs comme Jean Dujardin arrivent bien à contrôler certains de ces muscles fiables, comme nous pouvons le constater dans la série de photos suivante :
  1. Photo 1, nous pouvons observer un froncement de sourcil, cet item est facile à effectuer de manière volontaire par toute les personnes.
  2. Photo 2, Jean Dujardin hausse les sourcils, cette expression est également facile à effectuer de manière délibérée par les personnes. Ici, la totalité des sourcils est haussée, aussi bien les extrémités intérieures et extérieures.
  3. Photo 3, nous observons que la partie intérieure des sourcils est davantage contractée que les partie extérieures. Nous pouvons d’ailleurs observer des rides plus prononcés au centre du front par rapport à la photo précédente. Cette action est relativement difficile à effectuer de manière volontaire pour des personnes qui ne sont pas entraînées. Ici, Jean Dujardin démontre une forte capacité de contrôle sur ses sourcils.
Nous pouvons observer cette séquence dans la bande d’annonce du film “The artist” à 0,30 min. Dans la scène où l’actrice Bérénice Bejo bouscule Jean Dujardin :
Lors de la remise des Golden globes Jean Dujardin fait d’ailleurs référence à ses sourcils lorsqu’il reçoit le prix du meilleur acteur : “On me disait : Tu ne feras jamais de film, ton visage est trop expressif…. Ce n’est pas ma faute, mes sourcils sont indépendants !” 0,20 minute de la vidéo suivante :
Le triomphe de Jean Dujardin dans The artist ne s’arrête pas là, en effet le 27 février 2012, après avoir déjà remporté un golden globes Jean Dujardin remporte l’Oscar du meilleur acteur :

À propos Hugues Delmas

Docteur en psychologie. Auteur du livre "Le Mensonge : Psychologie, applications et outils de détection".

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*