lundi 7 novembre 2011

La détection du mensonge : le polygraphe


La détection du mensonge est une thématique qui a toujours passionnée l'homme. Au 20e siècle avec les progrès de la psychologie et de la médecine, les scientifiques ont cherché à mettre en place des outils objectifs et fiables pour détecter la tromperie. Les études sur la communication non verbale, sur la linguistique ou sur la physiologie ont permis d'avancer dans l'étude et la détection du mensonge. Un des outils qui a été le plus rapidement mis en place a été le polygraphe. Mais quelle est sa fiabilité? Quelles sont ses limites? Détecte t-il réellement le mensonge? C'est au travers de plusieurs petits reportages que je vous propose de nous pencher sur ces différentes questions.







La psychophysiologie et le polygraphe :

Le laboratoire de psychophysiologie du centre psychiatrique de Saint Anne nous présente le détecteur de mensonge : le polygraphe. Un des journaliste se prête alors au jeu en acceptant de passer au détecteur de mensonge interrogé par le directeur du laboratoire de psychophysiologie... >lire la suite.



La détection du mensonge pendant la guerre froide.

Dans les années 80, en pleine guerre froide, le gouvernement américain veut réagir à de multiples scandales et affaires d'espionnages au sein même de l'état. Pour cela, le président Ronald Reagan veut imposer aux fonctionnaires de passer le détecteur de mensonge... >lire la suite.




Débat sur le polygraphe.

Dans cette vidéo, l'utilisation du polygraphe est débattu par un médecin et un avocat. Le médecin présente le polygraphe comme un outils objectifs de mesure des émotions... >lire la suite.









Pour visualiser d'autres reportages sur la communication non verbale.



Sources :
  • www.ina.fr

2 commentaires:

Alexandre a dit…

Merci Hugues pour ces articles sur le polygraphe!

C'est effectivement un outil très controversé, qui à mon sens est aussi pertinent que les techniques de la Chine antique (faire cracher du riz au suspect) ou de l'inde de l'âge du bronze (tirer la queue d'un âne).

J'ai regroupé quelques exemples amusants de techniques ancestrales de "détection du mensonge" ici: http://www.laveritesurlemensonge.fr/detection-mensonges-travers-ages/

Je suis convaincu qu'on y ajoutera un jour le polygraphe!

A bientôt,

Alexandre P.

Hugues Delmas a dit…

Salut Alexandre,

Oui le polygraphe détecte l'activation émotionnelle, qui peut se déclencher pour n'importe quelle autre raison que celle d'un mensonge. Néanmoins ça peut rester un outils intéressant pour affiner un questionnement.

Dans la même idée que ton article sur les techniques ancestrales sur la détection du mensonge, il y a celle ci : http://www.la-communication-non-verbale.com/2011/04/detecteur-mensonge.html :)
Pas mal comme technique non ? ;)

Enregistrer un commentaire