Accueil / Dans les médias / La détection du mensonge pendant la guerre froide

La détection du mensonge pendant la guerre froide

La détection du mensonge est une thématique qui a toujours passionnée l’homme. Au 20e siècle avec les progrès de la psychologie et de la médecine, les scientifiques ont cherché à mettre en place des outils objectifs et fiables pour détecter la tromperie. Les études sur la communication non verbale, sur la linguistique ou sur la physiologie ont permis d’avancer dans la détection du mensonge. Un des outils qui a été le plus rapidement mis en place a été le polygraphe. Mais quelle est sa fiabilité, ses limites et détecte t-il réellement le mensonge? C’est au travers de plusieurs reportages que je vous propose de répondre à ces différentes questions.
Dans les années 80, en pleine guerre froide, le gouvernement américain veut réagir à de multiples scandales et affaires d’espionnages au sein même de l’état. Pour cela, le président Ronald Reagan veut imposer aux fonctionnaires de passer le détecteur de mensonge dans le but d’améliorer la sécurité du pays et de mieux protéger le secret d’état. Mais déjà l’utilisation du polygraphe et l’efficacité du polygraphe sont dans la polémique :
Pour visualiser d’autres reportages sur la communication non verbale.

Sources :
  • www.ina.fr

À propos Hugues Delmas

Docteur en psychologie. Auteur du livre "Le Mensonge : Psychologie, applications et outils de détection".

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*