Accueil / Hugues Delmas / Bilan sur Lie to me

Bilan sur Lie to me

La série Lie to me est diffusée depuis le 29 avril 2010 par la chaîne M6. Nous avons pu découvrir Cal Lightman et son équipe, des spécialistes en détection du mensonge par la communication non verbale. Cal Lightman et son équipe avaient conquis les téléspectateurs américains mais ont ils réussi à conquérir les français?

Avec la programmation de Lie to me, M6 a réalisé entre 15% et 20% de part d’audience, ce qui représente 3,5 à 4 millions de personnes. Sur son site M6 semble satisfait de l’audience réalisée et parle de “succès d’audience pour Lie to me”. L’ensemble les médias sont enthousiastes vis à vis de Lie to me qui proposerait une alternative aux autres séries plus axées sur la police scientifique suréquipée. Lie to me reviendrait en quelques sortes aux bases de l’investigation et de l’interrogatoire. L’ensemble des journalistes trouvent que Tim Roth est excellent dans le rôle de Cal Lightman et que les scénarios sont bien menés.

Cependant certains journalistes sont plus partagés. Reprochant à la série son manque d’originalité dans les scènes et les intrigues vue mille fois dans les série policières. Certains dénoncent une arnaque scientifique orchestrée par les producteurs de la série. Pourtant la série repose sur les travaux de Paul Ekman. Qui est un célèbre psychologue et a reçu plusieurs prix pour ses recherches sur la communication non verbale. Par ses travaux il a également contribué à établir une méthode dans la détection du mensonge.
Pour revenir à la série, c’est sûre que l’on peut regretter la perspicacité hors norme des personnages, qui déduisent rapidement un ensemble de conclusions à partir d’une observation. Mais c’est une critique que nous l’on peut faire à toutes les séries policières, dans lesquelles les enquêteurs résolvent des investigations en un temps record. La détection du mensonge n’est pas quelque chose d’aussi simple et systématique que Lie to me le montre. Tout simplement par ce qu’il n’existe pas de gestes propres aux mensonges. Il faut bien comprendre qu’aucun geste, attitude ou expression faciale ne peut être associé au mensonge. Le mensonge se détecte que de manière indirecte comme, par exemple, par l’émotion qu’il engendre chez le menteur. Ainsi ce sont des comportements non verbaux liés aux émotions qui interprétés vont permettre de réfléchir sur la détection.

Ainsi Lie to me reste avant tout un bonne série de divertissement et un bon moyen de vulgarisation du non verbal. Cette démocratisation entraîne inévitablement des raccourcis et la création de stéréotypes, que l’on peut que regretter, mais qui restent très efficaces dans une série télévisée.

À propos Hugues Delmas

Docteur en psychologie. Auteur du livre "Le Mensonge : Psychologie, applications et outils de détection".

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*