Accueil / Dans les médias / Je vois ce que je crois

Je vois ce que je crois


Lorsque nous observons une personne, traitons nous les indices non verbaux en toute objectivité ou sommes nous en partie guidés par nos croyances?
La catégorisation sociale est un processus qui nous permet d’appréhender, d’analyser le monde qui nous entoure. C’est un processus automatique de simplification, essentiel pour envisager notre environnement sans être envahit par une trop grande quantité d’information. Ce processus de catégorisation sociale précède aux stéréotypes, aux préjugés…
Ainsi l’observation de la communication non verbale est elle influencée par ce phénomène de catégorisation sociale? Une expérience mise en place par un psychologue social, Poultier permet de répondre en partie à cette question. La réponse en vidéo (6 min) : Je vois ce que je crois

    • Moscovici. (2003). Psychologie sociale. PUF

    À propos Hugues Delmas

    Docteur en psychologie. Auteur du livre "Le Mensonge : Psychologie, applications et outils de détection".

    Laisser une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

    *