Accueil / Non classé / Réponse : Trouvez le menteur !

Réponse : Trouvez le menteur !

Qui est le menteur ? Voici un écran divisé en deux vidéos dans lesquelles parle une seule et même personne.

Dans un des deux enregistrements, le personnage raconte une histoire vraie ; dans l’autre, il ment. Coupées de leur son, les bandes vidéos dévoilent seulement l’aspect non verbal.

Serez-vous capable de deviner qui ne dit pas la vérité ?

Lorsque nous devenons des adultes, nous devenons tous des experts du langage du corps. Vous regardez et observez les yeux, les gestes, la respiration. Voyons comment notre intelligence fonctionne pour discerner des informations subtiles…

Regardez les mouvements faciaux de notre personnage dans les deux vidéos et faites-vous votre idée sur la séquence du mensonge et celle de la vérité !

Si vous commencez à lire cette partie, c’est que vous avez déjà regardé la vidéo, que vous vous êtes fait une idée et que vous êtes capable d’argumenter votre choix par des indices non verbaux (par exemple : plus de clignements de paupières ou de hochements de la tête).

Maintenant que vous avez une opinion et que vous pouvez la justifier, laissez-moi vous dire que le seul menteur dans cet article, c’est moi-même !

En effet, dans les deux cas l’homme ne ment pas, mais récite simplement un poème. Il s’agit à dire vrai du même texte récité dans les deux écrans.

Comme j’ai communiqué sur le mensonge présent dans l’une des vidéos et que je vous ai convaincu de cette vérité,  vous avez cherché des indices non verbaux que vous avez ensuite associés au mensonge.

En outre, la comparaison entre les deux attitudes de l’homme augmente l’impact des indices non verbaux et exacerbe la prise de position et les justifications de celle-ci.

Il n’existe pas d’indicateur caractéristique et spécifique au mensonge. Il n’y a pas d’indice qui permet de détecter le mensonge à tous les coups comme le nez de Pinocchio. La détection du mensonge n’est pas une chose facile et est entravée par de nombreux biais perceptifs et intellectuels :

Il n’y a pas d’effet Pinocchio

Référence : DePaulo, Lindays, Malone, Muhlenbruck, Charlton, & Cooper. (2003). Cues to deception. Psychol Bull. Jan ; 129 (1) : 74 – 118.

À propos Hugues Delmas

Docteur en psychologie. Auteur du livre "Le Mensonge : Psychologie, applications et outils de détection".

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*