Accueil / Dans les médias / Arrêt sur image / Manuel Valls sa main tremble de nervosité

Manuel Valls sa main tremble de nervosité

manuel vallsManuel Valls emporté dans un tirade émotionnelle, sa main gauche tremblante révèle des signes de nervosité.

Lors d’un débat au sein de l’Hémicycle Manuel Valls, premier ministre français, répond alors avec force à la députée front national Marion Maréchal Le Pen, qui venait de critiquer l’intégrité de plusieurs membres du parti socialiste. La riposte très énervée de Manuel Valls ne se fait pas attendre. Lors de sa prise de parole émotionnelle le premier ministre s’efforce de contenir son bras gauche, pris de forts tremblements. Nous vous invitons à observer la main gauche de Manuel Valls lorsqu’il prend la parole au sein de l’Hémicycle :

La Nervosité de Manuel Valls

«L’insulte, la calomnie, c’est ce qui fonde votre parti» : les propos directs du premier ministre sont corroborés par la force émotionnelle du para-verbal et du langage corporel. Au niveau du para-verbal, le volume élevé, le débit rapide et la prosodie saccadée de la voix atteste de l’intensité émotionnelle dans laquelle se trouve Manuel Valls. Les indices para-verbaux sont synchronisés aux gestes illustrateurs de son bras droit. En effet, sa main droite ponctue ses paroles de manière à donner du rythme, de l’impact et de la puissance à sa riposte verbale. Au delà de ces indicateurs non verbaux il est très facile d’observer la main gauche tremblante de Manuel Valls sur cet extrait vidéo.

Les tremblements des mains ou d’autres membres comme les bras ou les jambes peuvent être des signes de nervosité. De manière plus générale les comportements liés à des agitations tel que les auto-contacts (se toucher ou gratter une partie du corps), les mouvements du corps (bras, jambes, tronc, etc.) peuvent être des indicateurs de stress. Le passage d’une forte émotion engendre également de nombreux changements physiologiques comme l’accélération du rythme cardiaque et de la respiration, l’assèchement de la bouche, une augmentation de la sudation, ou une dilatation des pupilles. Ces manifestations corporels sont difficilement contrôlables et d’autant plus lorsque l’émotion vécue est intense. Dans cette vidéo, il est intéressant d’observer la difficulté que le premier ministre a de contrôler de telles manifestations corporelles. En effet, bien que Manuel Valls s’efforce de maintenir les tremblements de son bras gauche soit en le serrant contre lui soit en tentant de le calmer avec sa main droite, il ne peut les contenir. Cela démontre l’intensité de l’état émotionnel dans lequel se trouve Manuel Valls. Avec la notion de pathos (faire appel aux émotions de l’auditoire) en rhétorique le philosophe Aristote avait bien remarqué que les émotions sont au coeur du débat politique !

De Hugues Delmas

Fondateur et rédacteur en chef

Leave a Reply

Votre adresse éléctronique ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top