Accueil / Dossiers / Relation médecin patient : l’importance des micro expressions

Relation médecin patient : l’importance des micro expressions

médecin patient micro expression faciale

Dans la relation médecin patient les indices émotionnels émis par le patient peuvent être verbaux ou non verbaux. La reconnaissance et la prise en compte des émotions du patient dans une relation thérapeutique améliore celle-ci. Par exemple, lorsque le médecin répond aux émotions exprimées verbalement par son patient cela a pour effet de raccourcir le temps de consultations. La même étude a montré que les médecins répondaient aux expressions verbales émotionnelles de leur patient seulement 38% des cas pour des opérations chirurgicales et 21% lors des premiers soins d’un patient. Des résultats similaires ont été obtenu auprès d’oncologistes en réponse aux indices linguistiques de leur patients atteints de cancer. Seulement 28% des sollicitations émotionnelles ont trouvé une réponse appropriée de la part des professionnels de santé.

La relation médecin patient

En effet, les indices émotionnels sont susceptibles d’être manqués par les professionnels de santé s’ils ne précisent pas directement l’état émotionnel du patient. Si un message verbal est ambiguë les comportements non verbaux, comme les micro expressions faciales, permettent de trancher sur le véritable ressenti du patient. Les micro expressions sont des expressions faciales très rapides. Elles durent moins de 1/2 seconde. Elles peuvent être des indices subtiles pour identifier les émotions primaires : joie, dégoût, peur, colère, surprise, mépris et tristesse. Les médecins ne sont pas sensibilisés à les observer ou à les prendre en compte dans le cadre le la relation médecin patient.

Il est important que les médecins répondent aux émotions exprimées par leur patient. De plus, il a été montré que les difficultés de communication sont reliées au nombre de  les plaintes enregistrées contre les médecins. Cependant les indices émotionnels sont-ils correctement identifiées par les docteurs ?

Plusieurs étudiants en médecine ont d’abord passé un test mesurant leur compétences relationnelle. Seuls les étudiants ayant obtenus les meilleurs et les plus faibles scores au test ont été retenu. Le but est de comparer la capacité à détecter les micro expressions en fonction de leur compétence en communication : élevée ou faible.  Après le test de communication, l’expérience se déroulait en 3 phases : un pré test de reconnaissances des micro expression, une phase d’entrainement et enfin un post test.

Au départ, quelque soit leur score au test mesurant les compétences relationnelles les participants n’avaient pas de différence dans la détection des micro expressions faciales. Par contre les étudiants en médecine avec de faibles compétences relationnelle n’ont pas progressé dans l’apprentissage des micro expression. En revanche les étudiants qui avaient déjà de bonnes compétences relationnelles progressaient dans la reconnaissance des différentes micro expressions. Les auteurs suggèrent que les étudiants ayant de faibles compétences relationnelles auraient peut être besoin de plus de temps d’entraînement pour progresser dans la détection des micro expressions par rapport à ceux ayant des compétences plus élevées. Dans tous les cas, l’ensemble des étudiants ont trouvé l’entrainement intéressant et pertinent pour améliorer la relation médecin patient.

Référence : Endres, & Laidlaw. (2009). Micro-expression recognition training in medical students : a pilot study. BMC Medical Education 2009, 9:47.

De Hugues Delmas

Fondateur et rédacteur en chef

Leave a Reply

Votre adresse éléctronique ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top