Accueil / Dossiers / Emotions / Les enfants confondent-ils la surprise et la peur ?

Les enfants confondent-ils la surprise et la peur ?

Correctement distinguer les émotions est décisif dans la vie quotidienne. Cependant sur la base de la communication non verbale certaines émotions peuvent être confondues et plus particulièrement chez les enfants. C’est le cas des émotions de peur et de surprise : pourquoi sont-elles si souvent mélangées, et ce même chez l’adulte ?

L’habilité des enfants à donner un sens aux expressions faciales émotionnelles émerge très tôt dans la vie. Vers 12 mois dans des situations incertaines (comme une personne inconnue) l’approche des enfants est modulée par les expressions faciales de leur entourage. Le sens donné par les enfants à cet âge consiste essentiellement en la distinction d’état émotionnel positif et négatif.
Cette capacité des enfants à distinguer les états émotionnels émerge entre 2 et 3 ans. La première expression qui est reconnu est celle de la joie, suivit par la tristesse et la colère. La reconnaissance de la peur, de la surprise, et du dégoût apparaisse plus lentement. Les expressions faciales de ces trois émotions commencent à être reconnu vers 4 ans, et continue de s’améliorer jusqu’à la fin de l’enfance.
Les enfants distinguent donc moins bien la peur, la surprise et le dégoût. Leur faible performance est liée à la confusion des expressions plus fréquentes que chez les autres expressions. Ils confondent notamment la peur de la surprise. Ces confusions deviennent moins fréquentes au fur et à mesure que l’enfant grandit, mais ne disparaissent pas complètement, et demeure chez l’adulte une source de confusion. Une des explications de cet amalgame est le fait que les mouvements faciaux impliqués dans les deux expressions sont relativement proches. La surprise se caractérise par un haussement des sourcils, écarquillement des yeux et une ouverture de la bouche (AU1+2+5+26) ; alors que la peur s’identifie par un haussement de sourcils qui se rapprochent également au centre, un écarquillement des yeux, une ouverture et une tension de la bouche (AU1+2+4+5+20+26). Certains mouvements faciaux communs seraient donc à l’origine de la confusion des deux émotions, c’est l’hypothèse que les auteurs ont étudiée.
Pour cela, 60 enfants de 5 à 10 ans ont passé une tâche de reconnaissance des expressions faciales. A partir de photos, ils devaient identifier les différences faciales et montrer l’image représentant soit la peur soit la surprise. Les mouvements présents sur les photos variaient, de tel sorte que l’expression émotionnelle pouvait être seulement localisée au niveau des sourcils, de la bouche ou était complète. De plus deux expressions caractéristiques de la surprise et trois expressions spécifiques de la peur étaient utilisées. Ci-dessous, à gauche une expression de peur et à droite une expression de surprise.

La précision de la reconnaissance est reliée à la somme des contrastes être les deux patterns de peur et de surprise. Les enfants les plus âgés ont davantage réussi à distinguer la peur de la surprise que les plus jeunes. La capacité de enfants à détecter les différents mouvements faciaux de la peur et de la surprise émerge plus tard que la capacité à reconnaître ces émotions. Les expressions impliquant plusieurs mouvements du visage sont mieux distingués par les enfants que les expressions faciales impliquant juste un seul mouvement du visage. La distinction de la peur et de la surprise ne diffère pas du hasard à l’âge de 5 ans par contre les performances de détection augmentent tout au long de l’enfance. Les résultats observés sur les patterns supportent le modèle de Gibson et Spelke (1983) : la capacité de la perception visuelle d’extraire des invariants s’améliore au cours de la vie et particulièrement pendant l’enfance.

Suivez-nous :
  

De Hugues Delmas

Fondateur et rédacteur en chef

Leave a Reply

Votre adresse éléctronique ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top