Accueil / Dossiers / Détection du mensonge / Trop poli pour être honnête ?

Trop poli pour être honnête ?

La manière dont nous nous exprimons influence la façon dont nous sommes perçu. Ainsi le style de langage, le para-verbal, et le fait d’utiliser ou non de la politesse dans une interaction influence la perception de notre crédibilité.

Cette étude sur la détection et la perception du mensonge, a été réalisée afin d’étudier les types de mensonges (altruiste, égoïste) et les stratégies de politesse (positive, négative, neutre) et de déférence (tutoiement, vouvoiement). Il s’agit aussi pour cette étude de confirmer et de vérifier les indices de tromperie mentionnés dans la littérature sur le mensonge et de constater la présence d’indicateurs nouveaux. En ce qui concerne la détection et la perception du mensonge, il a été montré que le mensonge égoïste (comme par exemple mentir à propos de ses notes en les surévaluant) était perçu plus négativement et plus détecté que le mensonge altruiste (comme par exemple mentir à propos du caractère esthétique de la robe de votre femme lorsque celle-ci n’est pas à votre goût et surtout lorsqu’elle vous demande votre avis).
En ce qui concerne la politesse et la déférence, Brown et Levinson (1987) ont élaboré un continuum de politesse qui montre par exemple, que quand la pesanteur de l’acte dans les interactions sociales est élevée, les stratégies de politesse négative et de vouvoiement sont les plus adaptées et les mieux perçues contrairement aux stratégies de politesse positive et de tutoiement. Nous entendons ici par pesanteur de l’acte, la prise en compte de l’impact dans sa réalisation future afin que celui-ci soit accepté. Pour ce faire, Brown et Levinson (1987) distinguent deux types de politesse : La politesse positive qui vise à respecter le désir d’attribution et la politesse positive qui vise à respecter le désir d’autonomie. La problématique étudiée est donc la suivante : Il s’agit ici pour cette étude d’étudier l’effet de la relation plus ou moins proches entre deux individus sur la détection d’un mensonge par l’un d’entre eux, selon qu’il soit de nature altruiste ou égoïste et sur la perception que cette personne aura du menteur.
A l’aide de vidéos la détection et la perception du mensonge a été étudiée auprès de jeunes travailleurs âgés entre 18 et 26 ans. Les participants devaient évaluer deux vidéos présentant de petits scénarios mettant en scène deux personnages et une situation évoquant un mensonge altruiste ou égoïste et une relation plus ou moins proche entre eux (présence d’un tutoiement ou vouvoiement) et plus ou moins positive (présence d’indicateurs de politesse positive, négative ou neutre). Les sujets devaient par la suite évaluer la détection d’un mensonge ainsi que les indicateurs responsables de celui-ci, sa nature, le type de relation entre les personnages et la perception du menteur.
Les résultats ont montré qu’il n’existe pas de corrélation entre les types de mensonge et la théorie de la politesse dans la détection de la tromperie. En revanche ces facteurs pour les jeunes travailleurs ont des conséquences sur la perception du menteur notamment pour les stratégies de politesse positive et de déférence, même si le continuum de politesse n’est pas respecté. En ce qui concerne les indices de tromperie rapportés par la littérature, il s’avère que les participants sont de bons détecteurs du mensonge (62%), ce qui est au-dessus de la moyenne rapportée dans la littérature (54%), et classifient correctement la plus part des indices mentionnées surtout les indices objectifs de tromperie. Cependant aucun indice nouveau n’a été mentionné par les participants ce qui montre la pertinence des indices objectifs de tromperie précédemment rapportés. Nos conclusions nous invitent à reconsidérer la pesanteur des types de mensonges à propos de la théorie de la politesse en ce qui concerne, la détection mais également la perception de la tromperie.
Publié par Loik Dos Santos
Référence :
Suivez-nous :
 

De Hugues Delmas

Fondateur et rédacteur en chef

Leave a Reply

Votre adresse éléctronique ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top