Accueil / Corps / Les gestes nous aident à mieux communiquer 1/2

Les gestes nous aident à mieux communiquer 1/2

Lorsque nous parlons, nous bougeons et faisons des gestes. Notre communication non verbale s’anime en même temps que nous interagissons. Mais à quoi servent réellement nos gestes? Et ont-ils une fonction bien précise ?

Nos prises de parole, celles-ci sont sans arrêt agrémentées de gestes. Bien que ceux-ci semblent différents en fonction de notre culture et de nos origines, seuls 5 à 10 % d’entre eux seraient en réalité propre à notre éducation et notre environnement, les autres appartenant à la catégorie des gestes universels. Cependant, malgré cette séparation tranchée, de nombreux débats internes à la gestuelle existent. L’un des principaux est celui de leur fonction : à quoi servent les gestes que nous produisons en parlant ? Deux grandes hypothèses sortent du lot : celle de la recherche dans le lexique mental et celle de l’aide à la compréhension du protagoniste auquel on s’adresse.

Naomi Jacobs et Alan Garnham, chercheurs en psychologie expérimentale à l’université de Sussex, se sont penchés sur la question. Ils ont tenté de prouver que cette tendance que nous avons à agiter nos mains au cours de nos prises de paroles sert à mieux communiquer avec notre public. Pour cela les auteurs ont monté une expérience :Un sujet volontaire doit raconter à un expérimentateur une histoire qu’il voit sur une bande dessinée posée en face de lui. Le sujet ne sait pas que la personne en face de lui est en réalité un complice des expérimentateurs. L’expérience va se dérouler en quatre étapes :

1) Le sujet va raconter trois fois la même histoire à la même personne. La quantité de gestes baissera naturellement, quelle que soit l’hypothèse vers laquelle s’oriente le sujet de l’étude.
2) Le sujet va raconter trois fois la même histoire à trois personnes différentes. Si les gestes servent à aller chercher le mot dont on a besoin dans le lexique mental, la quantité de gestes diminuera. Par contre, s’ils servent à optimiser la compréhension d’autrui, ils resteront constants.
3) Le sujet va raconter trois histoires différentes à la même personne qui a la bande dessinée sous les yeux. L’interlocuteur étant au courant de ce que l’autre va lui raconter, les gestes devraient être constants et multiples s’ils favorisent l’accès au lexique, là où le côté communicationnel serait diminué, réduisant de fait la quantité de gestes.
4) Le sujet va raconter trois histoires différentes à trois personnes différentes. Il s’agit d’une mesure standard, permettant d’avoir un point de comparaison avec les exercices précédents.
Voici ce que donnèrent les analyses de cette étude :

Les résultats sont sans appel : la seconde situation, où le volontaire explique une même histoire à trois personnes différentes, confirme de par la constance et l’abondance des gestes produits, l’aspect communicationnel de nos mouvements de mains. Celui-ci est confirmé par la troisième situation : lorsqu’une personne explique l’histoire de la bande dessinée à trois autres personnes qui l’ont sous les yeux, son taux de gestes diminue drastiquement. Au contraire dans les situations où le sujet dois raconter une histoire que l’interlocuteur connait déjà, la quantité de geste diminue et reste faible.Cette expérience sur la communication non verbale montre que nos gestes servent à communiquer. Faire des gestes nous aide donc à souligner notre discours et à mieux nous faire comprendre par notre interlocuteur. Pour affiner ces premiers résulats les auterus ont réalisé une seconde exprérience : Les gestes nous aident à mieux communiquer 2/2.

Publié par Frédéric Tomas.
Suivez nous :
  

De Frédéric Tomas

Suivant une maîtrise en linguistique, Frédéric se consacre au domaine pragmatique, qui se penche sur l'étude du discours dans le contexte. Au-delà de ces études universitaires, Frédéric est également certifié détecteur en Micro-Expressions Faciales (METT) et Expressions Faciales Subtiles (SETT).

4 Commentaires

  1. Dans notre méthode de gestion de conflits GESIVI, l’utilisation de la gestuelle est fondamentale et aide à avoir une attitude tant apaisante que de protection (position pro-active). http://www.transfaq.fr

  2. Très bon article, c’est vraie que l’on a toujours tendance à ce focaliser sur les gestes qui bloque la fluidité de la communication et très peu sur les gestes qui améliore celle ci.
    J’ai vu votre tribune dans le dynamique et j’ai adorer que vous deployer un article sur la thématique de l’amélioration de la com par les gestes.

  3. Bonjour Wendy,

    Merci à l’équipe de rédaction qui anime avec moi ce site sur la communication non verbale :)

    Merci, vous pouvez retrouver toutes mes chroniques publiées dans le magazine dynamique entrepeunariale ici : http://www.la-communication-non-verbale.com/search/label/Chronique%20Dynamique%20entrepeunariale

  4. Bonjour Wendy,

    Content de voir que vous appréciez l’article de vulgarisation ci-dessus! La suite de l’étude arrive (parce que oui, il y a une seconde partie, tout aussi intéressante!) pour le courant de la semaine! Restez branchée ;)

Leave a Reply

Votre adresse éléctronique ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top