Accueil / Dans les médias / Arrêt sur image / Barack Obama : Une micro expression faciale surprenante !

Barack Obama : Une micro expression faciale surprenante !

Le président américain Barack Obama va dans quelques mois se représenter face aux Américains lors de l’élection présidentielle. Nous avons pu observer une micro-expression faciale intéressante chez lui lors d’un de ses discours.

L’élection présidentielle américaine arrive à grands pas, puisqu’elle aura lieu le 6 novembre 2012. En vue de l’élection, Barack Obama s’est rendu le jeudi 2 août 2012 dans deux États-clés, en Floride et en Virginie. Ce genre de visites sont évidemment des opérations séduction essentielles pour le candidat à sa réélection qui se doit d’être un excellent communicant.

Durant son discours à Orlando (Floride), le public, informé de la date prochaine de l’anniversaire du Président, s’est alors mis à entonner le fameux « Happy birthday to you ! ». Dès lors, Barack Obama s’est offert une petite digression : après avoir souri, il s’est mis à blaguer en sortant de son discours initialement prévu. Mais entre deux sourires,  il a laissé échapper une réaction non verbale intéressante : une micro-expression. Une micro expression est une expression faciale très rapide d’une durée de moins de 1/25e de seconde.

Nous vous invitons à regarder attentivement le comportement de Barack Obama dans la vidéo ci-dessous, en particulier au moment où le public se met à chanter pour lui. Nous vous laissons ensuite répondre au sondage avant de continuer de lire la suite de l’article :

 

 

Sourire aux lèvres, Barack Obama s’écarte de son discours qui défile sur les prompteurs : « Je vais avoir 51 ans, ce samedi… 51 ! », plaisante-t-il devant une foule conquise.

« Michèle dit que je fais 50 ans. Ce n’est pas si mal ! Si j’avais su que vous alliez chanter, j’aurais prévu un gâteau, j’aurais fait un vœu et soufflé les bougies », poursuit le président américain, avant d’ajouter : « L’emporter en Floride ne serait pas si mal comme cadeau d’anniversaire ! »

En 2008, Barack Obama était arrivé devant son rival républicain dans cet état plutôt conservateur. Mais les choses s’annoncent plus difficiles cette année pour le candidat démocrate. Malgré cela, les derniers sondages semblent lui donner l’avantage.

La micro-expression que nous pouvons observer symbolise le dégoût. Cette expression faciale traverse rapidement le visage de Barack Obama à t = 0,36 min. Rappelons qu’une micro-expression est une réaction faciale très rapide, d’une durée inférieure à 1/25e de seconde. Elle peut être le signe d’une émotion très brève ou contenue. (Pour vous entraîner à identifier les micro-expressions faciales : Micro expression & Emotion). Cette micro-expression de dégoût se caractérise par des muscles relevant la lèvre supérieure et faisant apparaître des rides sur le nez (voir photo ci-dessous) (Selon Paul Ekman, 2007).

Nous constatons donc ici qu’une brève émotion de dégoût traverse le visage et l’esprit de Barack Obama. Cette micro-expression apparaît alors qu’il fait une pause dans son discours, attendant que le public arrête de chanter. Le contexte se prête plutôt à la bonne humeur, d’ailleurs Obama se met à plaisanter. Ainsi, la micro-expression de dégoût ne paraît pas congruente avec le contexte émotionnel que le Président et candidat semble nous laisser entrevoir. Nous pouvons d’ailleurs déceler de vrais sourires de sa part (voir photo ci-dessous). Les vrais sourires se caractérisent par une contraction du muscle de l’orbiculaire de l’œil, muscle qui entoure les yeux (Pour plus de précision voir l’article : Le sourire et ses multiples formes) (Paul Ekman, 2007).

 

Maintenant que nous avons observé cette réaction non verbale, nous sommes en mesure de nous demander pourquoi elle est produite. A quoi peut bien penser Barack Obama à ce moment là, au point de ressentir du dégoût ? Qu’imagine-t-il durant cette « pause » dans son discours ?

Malheureusement, l’absence de contexte verbal au moment où la micro-expression de dégoût est observée ne nous donne pas d’information sur le fond de pensée de l’homme politique. Etait-il en train de penser alors aux difficultés qu’il rencontrera pour gagner en Floride ? N’est-il pas en train de dire, plus tard dans la vidéo qu’une  victoire en Floride serait un beau cadeau ? Pense-t-il alors aux futures élections présidentielles ? Difficile ici de répondre à cette question sans faire d’interprétation abusive. Pour le savoir, il faudrait directement le lui demander !

À propos Hugues Delmas

Docteur en psychologie, il dirige d'ADN Research (département de recherche d'ADN Group). Il anime également le site dédié à la détection du mensonge : www.vousmentez.com.

Laisser une réponse