Accueil / Hugues Delmas / Les femmes deviennent chaudes quand elles sont touchées par un homme

Les femmes deviennent chaudes quand elles sont touchées par un homme

Le toucher est un des cinq sens de l’homme, il joue un rôle essentiel dans la survie et la découverte de l’environnement. Le toucher a aussi une fonction plus discrète de communication non verbale dans les relations interpersonnelles, et joue ainsi un rôle dans la séduction, dans la persuasion et la domination. Mais que se passe-t-il si nous observons la température de la peau de deux personnes qui se touchent ?

Une étude menée par l’équipde d’Amanda Hahn (21012) de l’université de Saint-Andrews a étudiée l’impact du toucher sur la réaction de la température corporelle des personnes. L’échantillon de l’étude était constitué de vingt-trois jeunes femmes, hétérosexuelles. À l’aide d’une caméra thermique, les scientifiques ont mesuré la température à la surface de la peau du visage de leurs volontaires. Cette mesure était effectuée pendant qu’un autre expérimentateur (homme ou femme), touchait la participante de l’étude. Le toucher se faisait soit sur des régions non intimes (la paume, le coude) soit sur des régions plus intimes comme le visage ou le haut de la poitrine.

Les zones jaunes sont les plus chaudes et les zones violettes les plus froides.

Les résultats montrent qu’en moyenne, le contact physique quel qu’il soit a fait monter la température du visage de 0,1 °C. Plus précisément lorsque la zone touchée était intime la température augmentait davantage que si la zone était non intime. En effet, toucher le bras ou la paume n’induit pas ou très peu de changement, alors qu’un contact avec les zones plus intimes augmente la température de 0,4 °C. De plus, lorsque l’expérimentateur était un homme, l’amplitude thermique devenait jusqu’à trois fois plus importante, et ceci d’autant plus s’il était jeune. Trois zones du visage semblent particulièrement bien représenter l’évolution de la température faciale : le pourtour des orbites oculaires, la bouche et le nez.

Les femmes participantes à l’étude interrogées sur un éventuel changement de leur état émotionnel durant le toucher déclaraient ne rien avoir ressenti. Cette donnée suggère donc que le phénomène observé est le plus souvent involontaire et inconscient. Pour les auteurs, l’effet des hommes sur ces femmes hétérosexuelles peut refléter leur excitation sexuelle involontaire, même si celle-ci n’est pas consciemment ressentie. Les auteurs ne peuvent pas dire si les changements de température qu’ils ont observés sont perceptibles à l’oeil nu par d’autres personnes. Cependant de précédents travaux (Whitehead, Xioa, & Perrett, 2011) ont montré qu’une légère augmentation de la rougeur de la peau est perçu comme plus attractif, ce qui pourrait être mis en lien avec les résultats observés dans cette étude.

Les résultats ont montré que la réponse thermale était dépendante de la localisation du toucher. Si de telles observations avaient déjà été faites durant des changements d’états émotionnels, la majorité des participantes ont déclaré ne rien ressentir durant l’expérimentation. Il semble donc que le plus souvent  ce phénomène est inconscient. La communication ne passe pas seulement par des mots ou des expressions faciales mais aussi par des signes beaucoup moins perceptibles, comme la modification de la température de la peau. Des recherches ont par exemple montré qu’en cas d’embarras ou d’intérêt sexuel, la température de la peau du visage pouvait augmenter de quelques dixièmes de degré sur certaine zones. Cette étude montre le changement de la température de la peau est un indice sensible de l’éveil émotionnel lors des interactions sociale.

Pour d’autres articles sur le non verbal de la séduction et de la sexualité :

Références :

  • Hahn, Whitehead, Albrecht, Lefevre, & Perrett. (2012). Hot or not? Thermal reactions to social contact. Biol. Biology Letters.
  • Whitehead, Xiao, &; Perrett. (2011). Oxygenated-blood colour change thresholds for perceived facial redness, health, and attractiveness. Plos One. 6.
Article publié par Hugues Delmas, psychologue spécialisé en communication non verbale. Tout les articles d’Hugues Delmas.

Suivez nous !


De Hugues Delmas

Fondateur et rédacteur en chef

Un commentaire

  1. Persistez sur cette voie, c’est un bonheur de vous lire.

Leave a Reply

Votre adresse éléctronique ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top