Accueil / Dossiers / Le sourire & ses multiples formes

Le sourire & ses multiples formes

Le sourire est sans doute un des composants essentiel de la vie sociale et des relations humaines. C’est d’ailleurs l’expression faciale qui est perçue la plus loin. Son importance dans l’expression des émotions fait que le sourire semble être prédéterminer de manière génétique. Des chercheurs ont observé la production de sourire chez des foetus, et pendant le sommeil de nouveaux nés. Le sourire est largement associé à une émotion positive de plaisir et de bien être, mais est ce toujours le cas?

En 1862 le physiologiste Duchenne de Boulogne distingue le vrai sourire, spontané et ressenti, du faux sourire, volontaire et forcé. Il remarque que dans le vrai sourire il y a la contraction du muscle de l’orbiculaire de l’oeil, ce qui n’est pas le cas dans le faux sourire. Cette contraction musculaire plisse le coin extérieur des yeux et abaisse l’extrémité extérieure des sourcils.

Dans les deux formes de sourire il y a la contraction du muscle zygomatique qui étire les lèvres. La perception qui fait que le sourire semble s’étirer jusqu’au oreille vient du fait que le muscle zygomatique se rattache à l’os malaire, qui est juste en avant des oreilles. Le faux sourire, également appelé sourire social, n’est pas forcément négatif, car il sert de ponctuation aux discussions. Il permet aussi de rendre les rapports sociaux pacifiques et policés, en restant en bon terme avec autrui. Au delà de la distinction entre vrai et faux sourire il existe deux autres types de sourire, les sourires bilatéraux et les sourires unilatéraux. Les premiers sont symétriques et apparaissent des deux cotés de la bouche, ils sont davantage observés dans les sourires spontanés. Les sourires unilatéraux, apparaissent sur l’un des deux cotés de la bouche, et peuvent être observés dans des émotions sincères, cachées ou simulées.

Comme dans toutes les expressions faciales, il existe des macro-sourires, qui durent quelques secondes, et des micro-sourires, qui durent quelques dixièmes de seconde. Ces micro-sourires, très brefs, expriment de la joie cachée ou réprimée. Suivant le contexte d’apparition ce plaisir caché, le sera par pudeur, par mensonge, par fierté… Dans la vidéo ci-contre, Michael Vendetta, vainqueur de la ferme des célébrités, nous offre un micro-sourire à t=0,46 seconde.
Il existe donc de multiples formes de sourire, ainsi pour comprendre la vrai nature d’un sourire il convient d’observer les sourcils et les yeux, et la symétrie, ou non, de la bouche. Je vous propose de terminer cet article sur un test, dans lequel vous pourrez tester votre capacité à discriminer les vrai des faux sourire : Test de reconnaissance des sourires

Cet article a été sélectionné par l’équipe éditoriale de paperblog. C’est un site qui met en avant des articles issus de blogs, l’article a fait la une de la page d’accueil le 3 juin 2010 : Le sourire et ses multiples formes.

De Hugues Delmas

Fondateur et rédacteur en chef

Un commentaire

Leave a Reply

Scroll To Top