Accueil / Dossiers / La taille de la pupille

La taille de la pupille

La taille de la pupille est influencée par le système nerveux autonome, ainsi nous ne contrôlons pas les mouvements de contraction et de dilatation du muscle de l’iris. Ces mouvements constituant le réflexe pupillaire permettent de réguler la quantité, l’intensité de lumière entrant dans l’œil. communication non verbale

Taille de la pupille

Dans les années soixante, Hess présente à des sujets (homme et femme), des photos ayant ou non un contenu émotif. Il observe que la taille de la pupille augmente davantage chez les hommes lors de la présentation de photos libertines que chez les femmes. Alors que le diamètre de la pupille réagit davantage à des photos d’enfants chez les femmes. Ainsi à lumière constante la dilatation de la pupille peut manifester le passage d’une émotion, et cela quelque soit sa valence, positive (joie…) ou négative (colère…).
D’autres chercheurs obtiendront le même phénomène en montrant des photos de plats appétissants à des sujets affamés, en faisant écouter à des personnes des musiques jugées agréables ou en présentant à des enfants le visage de leur mère.
D’autres facteurs peuvent également influencer la taille de la pupille comme la prise de drogue (cannabis, champignon hallucinogène…) ou certains médicaments (antidouleur, antidépresseur…). La difficulté d’une tâche à réaliser (charge cognitive) augmente aussi la taille de la pupille.
Hess observa également que la dilatation des pupilles constitue un facteur d’attirance. Les hommes trouvaient les femmes plus attirantes et plus jolies lorsque leurs pupilles étaient dilatées. De même pour les femmes envers les hommes.

À propos Hugues Delmas

Docteur en psychologie, il dirige d'ADN Research (département de recherche d'ADN Group). Il anime également le site dédié à la détection du mensonge : www.vousmentez.com.

Laisser une réponse